• URGENT : AIDONS Jacques DELORS à résister !

    J'ai beaucoup de critiques contre ce texte !

    La première, c'est la "clause de révision". Comment peut-on accepter ça alors que si, un jour, dans quinze ans, la Turquie adhère, quatre-vingt millions d'habitants, le système de décision n'irait pas du tout, déséquilibrerait le système.
    Deuxièmement, on a ajouté dans ce texte, dit "Constitution", une troisième partie intitulée "les Politiques". C'est comme si, dans la Constitution française, chaque fois qu'on changeait de gouvernement, on changeait de constitution pour dire qu'on allait faire telle ou telle politique sociale. Une politique que vous appliquerez au jour le jour, ce n'est pas du ressort de la Constitution !
    Troisièmement : l'Union économique et monétaire doit être rééquilibrée dans le Traité. C'est un point extrêmement important.
    Et quatrièmement, sur la politique sociale : même avec les réserves que j'ai dites, on peut avoir un texte amélioré. Comme par hasard, les deux groupes de travail, là, qui n'ont pas fonctionné à la Convention, c'est celui sur l'Union économique et monétaire et celui sur le social. Mais sur ces quatre points-là, il faut revenir en arrière. Il faut revoir les textes. (...)

    Tenez, si la France disait : "l'Union économique et monétaire telle qu'elle est ne nous va pas, nous ne siégerons pas s'il n'est pas possible d'obtenir le renforcement du pallier économique de l'Union économique et monétaire", nous l'obtiendrions !- colloque de l'Institut François Mitterrand (27 avril 2004)-(Lire la suite...cliquer sur le titre)

    AIDONS tous Jacques DELORS à résister contre ce texte dangereux !

    Le 29 MAI , c'est "NON" !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :