• SCOOP : Le « NON » français envisagé par BRUXELLES

    RÉFÉRENDUM Un rejet de la Constitution par les Français, éventualité sur laquelle travaille Bruxelles, pourrait conduire à une Europe à plusieurs vitesses
    Le «plan B» de Bruxelles si le non gagnait !
    Réunis avant-hier à Luxembourg, les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Cinq ont exprimé leurs inquiétudes devant la perspective d'une victoire du non en France. «Ce serait un désastre politique, surtout pour les futurs élargissements», a estimé le ministre slovène. «Cela aura des conséquences pénibles pour la Pologne», a ajouté Marek Belka, le premier ministre polonais. «On aura une crise qui conduira à une Europe à deux ou plusieurs vitesses.» De son côté, le ministre français Michel Barnier a prévenu : «On en restera aux traités actuels. Il n'y aura pas d'autre Constitution, pas d'autres discussions, avant très longtemps.»

    Heureuses perspectives qu'un "NON" de résistance...

    (lire la suite...cliquer sur le titre)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :