• M. BARNIER perd son sang-froid...

    PARIS, 12 avr 2005 (AFP) - Michel Barnier, ministre des Affaires étrangères, et Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen, ont croisé le fer mardi soir sur le projet de Constitution européenne, le premier reprochant au second sa "coalition de fait" avec Jean-Marie Le Pen.

    Attaquant de front l'autre invité de l'émission, le ministre des Affaires étrangères a déclaré: "M. Le Pen et M. Chevènement sont ensemble. Ils constituent une sorte de coalition de fait, négative. Je pense que c'est une coalition du pire".

    S'adressant à M. Chevènement, il a dit: "Vous parlez exactement le même langage que M. Le Pen (président du Front National, extrême-droite) et vous avez exactement les mêmes arguments".

    M. Chevènement a dénoncé ces "attaques déloyales" et ces propos "un peu lâches", en fustigeant une "manoeuvre un peu grosse" de M. Barnier, "pauvre en arguments", alors que "le oui est en perdition".

    Barnier réveille Le Pen. Ultime chance du "OUI" ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :