• La révolte Allemande gronde !

    L'impensable prend corps en Allemagne !

    La ratification du traité passe par un vote du Bundestag, prévu le 11 mai et le 27 mai par un vote du Bundesrat, la « chambre des Länder ».

    Or, huit sur les seize régions d'Allemagne menacent de ne pas approuver le traité s'ils n'obtiennent pas un droit de regard plus important dans la politique européenne.

    Une vingtaine de parlementaires CDU/CSU entendent rompre avec la ligne de leur parti et voter contre le traité. « Bruxelles engrange de plus en plus de pouvoirs, sans contrôle démocratique. Nous sommes gouvernés par les bureaucrates de Bruxelles. La démocratie est exclue », a déclaré le député CSU Georg Nüsslein au journal.

    Quant au CSU Peter Gauweiler, il doit demander lundi à la Cour constitutionnelle fédérale de décider si le traité constitutionnel doit faire ou non l'objet d'un référendum, ce qui affecterait le vote parlementaire.

    L'Allemagne entre en résistance !

    La France doit lui répondre : Le 29 mai - plus que jamais - c'est NON !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :