• La fronde gauloise s'exporte !

    Christine Fauvet-Mycia
    Ils n'en reviennent pas. Du Portugal à la Finlande, du Danemark à la Slovénie, la perplexité est la même. Quand, en France, les premiers sondages ont placé en tête le non au traité constitutionnel, nos voisins ont cru à une mauvaise farce. Quand semaine après semaine, le non a conforté son avance, ils ont commencé à s'inquiéter, sérieusement. Des conséquences d'un rejet français sur l'avenir de l'Union et de l'impact de cette fronde gauloise sur leurs propres opinions.

    (lire la suite...cliquer sur le titre)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :