• La défaite du SPD allemand « illustre le cercle vicieux » JP CHEVENEMENT

    PARIS, 23 mai 2005 (AFP) - Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen, a estimé lundi que "la défaite du SPD de Gerhard Schröder" aux élections de Rhénanie du nord-Westphalie "illustre le cercle vicieux dans lequel se trouvent prises les politiques sociales libérales".

    Pour l'ancien ministre, "le plan Schröder de remise en cause des acquis sociaux ne pouvait réussir à faire reculer le chômage" en Allemagne. "Il faut remettre en cause le carcan des contraintes européennes et particulièrement la passivité de la Banque centrale", écrit-il dans une déclaration à l'AFP.

    M. Chevènement, opposé à la Constitution européenne, affirme qu'une victoire du non au référendum dimanche prochain en France "donnera un ballon d'oxygène à l'économie française et européenne". "Ce que la Banque centrale est incapable de faire, le non va le réaliser en desserrant l'étau d'un change surévalué", assure-t-il. "Le plan B existe, c'est un plan de relance économique à l'échelle de l'Europe"a-t-il ajouté.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :