• "Je dis non...pour l'Europe"

    Jean-Pierre CHEVENEMENT

    (...) Je ne crois pas davantage à la capacité des socialistes et sociaux-démocrates à agir à l'intérieur de ce carcan libéral pour " assouplir le texte ". L'échec du sommet de Lisbonne, en 2000, où douze sur quinze des gouvernements représentés étaient " de gauche " a été révélateur: ses résultats en furent la flexibilité du travail et une augmentation illusoire de l'effort de recherche porté - par quel miracle? - de 1,7% à 3% du PIB d'ici à 2010. Le fiasco est au rendez-vous. D'Amsterdam à Barcelone en passant par Lisbonne et Nice. et la mise sur orbite à Laeken de M. Giscard d'Estaing et de sa Convention, la route pour les gauches européennes fut droite et la pente glissante.

    (lire la suite...cliquer sur le titre)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :