• Du bon usage du NON par JEAN-PIERRE CHEVÈNEMENT

    [23 mars 2005] - Le Figaro -

    Le non ? «Une connerie !», selon M. Chirac. Pour M. Raffarin : «l'affaissement de la France» ! Et pour les premiers responsables du 21 avril, «un nouveau 21 avril» ! Bref, le oui ou le chaos. Air connu.

    Mais, si la victoire du non, à l'inverse, marquait, après les «trente piteuses» Nicolas Baverezet l'encalminage, depuis 2001, de la zone euro tout entière dans une stagnation de longue durée, un sursaut salutaire du pays et un nouveau départ pour une construction européenne intelligemment redressée ? La victoire du non en France signifierait simplement que les Français souhaitent que la construction européenne serve la croissance et l'emploi, signifie un progrès social et non une régression, préserve notre tissu industriel plutôt que de le détricoter et permette enfin l'épanouissement de la démocratie républicaine plutôt que son étouffement, au profit d'oligarchies sur lesquelles ils n'ont aucune prise.

    (lire la suite...cliquer sur le titre)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :