• Constitution: à refaire !

    Le non s'installe dans l'opinion et les pauvres arguments du oui n'y changent rien. Par Jean-Pierre CHEVÈNEMENT - LIBERATION -
     

    Jacques Chirac n'est pas crédible quand il prétend que la «Constitution» permettrait de «sauvegarder le modèle social européen». Les critères de gestion qu'elle fixe sont tous récessifs : interdiction de la relance par l'investissement du fait d'un pacte de stabilité absurde qui n'a été que cosmétiquement assoupli (la règle des 3 % figure toujours dans le traité et aucune déduction des dépenses de recherche, par exemple, n'est autorisée). Seule au monde dans ce cas, la Banque centrale indépendante n'a pas à se soucier de la croissance et de l'emploi. La Commission interprète le primat de la concurrence comme l'interdiction de toute politique industrielle. Un enfant peut comprendre que sans croissance économique l'équilibre du régime des retraites, de l'assurance maladie ou de l'assurance chômage est inévitablement compromis. C'est pourquoi, même en choisissant des interlocuteurs très jeunes, le président de la République prend des risques.

    (lire la suite..cliquer sur le titre)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :